Examens officiels : l’autopsie d’un échec

Le taux de réussite de ces cinq dernières années au Baccalauréat est compris entre 40 et 60 %.  Alors qu’au Probatoire, 31% est le pire taux de réussite le plus faible sur le plan national durant la même période.

Au Cameroun, lundi 05 octobre 2020 était jour de rentrée scolaire sur toute l’étendue du territoire. Parmi les élèves, nombreux sont ceux qui vont devoir reprendre les examens  officiels car les résultats étaient défavorables.

En effet, ces cinq dernières années, les statistiques pour ce qui est du taux de réussite, évoluent en dents de scie.  A titre d’exemple, le Baccalauréat de l’enseignement général de l’année de 2020 affiche un taux de réussite de 47,22 % avec 117 007 candidats. Soit une baisse de 13,28% par rapport au résultat de l’année 2019.

Le tableau de bord du Baccalauréat

En 2018, le tableau affichait un taux de réussite de 51,74% ; 46,13% en 2017 et 52,72% en 2016. Au vu de ces statistiques, il est clair le taux de réussite de ces cinq dernières années au Baccalauréat est compris entre 40 et 60 %. C’est l’année 2019 qui engrange le plus grand score avec 60,50 %. La moyenne ces cinq dernières années est de 51,66

A l’examen du probatoire, les chiffres sont dans le rouge ces cinq dernières années. On a 31% de taux de réussite en 2020 car sur les 202 295 candidats inscrits, seuls 19 955 ont réussi. Le taux le plus bas qui a suscité d’ailleurs la colère du proviseur du Lycée classique de Dschang.

Le piège du Probatoire

« Comment ne pas être insomniaque après une telle débâcle à cet examen ? 28% du taux de réussite ! Ça c’est un échec historique à questionner », tonnait-il. Un échec vraiment historique au regard des derniers résultats de cet établissement situé dans la région de l’Ouest ; plus précisément dans le département de la Menoua.

« Les classes de première D seront triplées (au moins 12) ; aucune demande d’admission en classe de première ne sera accordée ; on devra renforcer l’encadrement des élèves de la classe de seconde C et lutter contre ce fameux changement de série de ceux qui viennent des classes de troisième. Chers collègues l’heure est grave », regrettait le proviseur, joint par Le Jour.

Ces dernières années, 31% est le pire taux de réussite au probatoire sur le plan national. En 2019, on avait enregistré un taux de réussite de 43,82 %. 161 267 candidats avait composé. Entre 2016 et 2018, on a eu respectivement 33,99% ; 37,77% et 54,87% de taux de réussite au probatoire. Le taux de réussite de ces cinq dernières années est de 40,29 ; en deçà de la moyenne.

Bepc : les statistiques flatteuses

S’agissant du Brevet d’étude du premier cycle (Bepc), les statistiques sont plutôt flatteuses. Sur les 209 371 candidats inscrits pour la session 2019/2020, 206 362 ont composé Soit un taux de réussite de 60,86% en 2020. Un taux en deçà de celui enregistré en 2019 qui était de 73,26 %.

Pour 2018, on a enregistré 59,31% de taux de réussite au BEPC classique et 85,24 % BEPC bilingue. Un an plus tôt, les statistiques affichaient 48,87% de taux de réussite au BEPC classique et 76,704 % au BEPC bilingue ; et 38,14 % en 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici