Cameroun – Douala : 4 jeunes aux arrêts pour vente d’un squelette humain à 15 millions de FCFA

La moyenne d’âge de ces jeunes est de 20 ans. Ils ont déterré un squelette humain complet à Kouoptamo, c’est dans le département du Noun, région de l’Ouest Cameroun.

Mauvais temps pour quatre jeunes camerounais. Ils ont été présentés ce mercredi 7 octobre 2020 à la presse, à la légion de gendarmerie du Littoral à Douala. D’après les gendarmes, ces jeunes font partie d’un groupe de sept personnes spécialisées dans le trafic d’ossements humains dans la localité de Kouoptamo, située dans le département du Noun, région de l’Ouest Cameroun. Pour les faits, ils sont accusés d’avoir exhumé un squelette complet à Kouoptamo.

La dépouille déterrée par ces jeunes est celle du nommé Mezap, décédé il y a trois ans, pour reprendre les explications du chef de la Brigade de lutte contre le grand banditisme.  Le Lieutenant Djiku informe que ces jeunes trafiquants présumés étaient encore à la recherche des preneurs. Ils vendaient le squelette en question à 15 millions de Francs CFA. 

Abdou Fataou

C’est par les réseaux sociaux que la gendarmerie apprend cette information. « Nous avons été mis au courant de ce trafic via Facebook, réseau social par lequel les trafiquants ont communiqué sur leurs activités. Pour l’écoulement des ossements à Douala, ils avaient déjà trouvé un preneur. Ils ont été appréhendés alors qu’ils voulaient vendre le squelette à 15 millions de FCFA », explique une source à la gendarmerie.

Pour ce qui est des identités des quatre jeunes aux arrêts, il s’agit de Mempeme Youssouf (20 ans),  Abdel Masho (20 ans), Abdou Fataou (20 ans) et Kouo Mouliom (22 ans).  Les trois autres membres du gang sont encore en cavale. Ce n’est pas la première fois que des individus sont appréhendés dans le département du Noun pour trafics d’ossements humains, la dernière actualité en date remonte au mois de septembre 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici