Crise anglophone : l’armée camerounaise neutralise un puissant chef de guerre ambazonien

Tué plusieurs fois par Yaoundé, l’armée vient de publier ce mardi 13 octobre 2020, un communiqué qui annonce que lors d’une attaque du Bataillon d’intervention rapide, ce dernier a trouvé la mort.

« Mauvais temps pour les terroristes violeurs, assassins, égorgeurs et voleurs pseudo indépendantistes en perte de vitesse. Ce 13 octobre 20120, après une planification minutieuse, Le Centre Anti-Terroriste des BIRs, composante de nos Forces de Défense et de sécurité, a mené un raid sur un camp terroriste des soi-disant « Gorillas Fighters », peut-on lire dans un communiqué de l’armée camerounaise publié ce mardi.

La suite du communiqué de l’armée annonce la neutralise d’ Ayekeh. « Ce camp retranché dans les forêts du Lebialem, dans la région du Sud-Ouest était un refuge des assassins-violeurs, voleurs-kidnappeurs et criminels shootés aux stupéfiants et ayant une croyance hallucinante aux gris-gris appelés « Odeshi » dans leur jargon. Le Bilan provisoire de cette opération qui en cours fait état de ; Le Pseudo Général « Ayekeh » alias « Man pass GUN, Chief of Forest » définitivement neutralisé. Son armes de type Kalachnikov avec plusieurs boîtes chargeurs récupérés, ainsi que son fusil à pompe qu’il affectionnait tant »

Une grenade

« Malheureusement, un soldat du Bir a été blessé par l’explosion d’une grenade lancée par les terroristes en fuite. Ces malfrats seront poursuivis jusqu’à leurs derniers retranchements. C’est le lieu d’exalter la collaboration de populations qui ont soufferts des affres de ces hors-la-loi déshumanisés », conclut le communiqué de l’armée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici