Nicolas Sarkosy

Financement libyen: l’ex président français Nicolas Sarkozy inculpé pour « association de malfaiteurs »

L’ancien chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy a été inculpé lundi à l’issue de quatre jours d’audition pour « association de malfaiteurs » dans l’enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle en 2007, a annoncé vendredi le Parquet national financier.

En France, le parquet national financier a annoncé la mise en examen de Nicolas Sarkosy pour « association de malfaiteurs » dans l’enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle en 2007.

En effet, dans ce dossier très controversé, l’ex-locataire de l’Elysée a déjà été mis en examen en mars 2018 pour «corruption passive», «recel de détournement de fonds publics» et «financement illégal de campagne». Cette nouvelle poursuite est la quatrième dans cette affaire aux multiples ramifications pour Nicolas Sarkozy.

Pendant plusieurs jours d’audition, le prédécesseur de François Hollande a été entendu par des juges chargés de l’enquête. Le 31 janvier, les magistrats ont mis en examen pour «association de malfaiteurs» l’un des ex-collaborateurs de Nicolas Sarkozy, Thierry Gaubert, soupçonné d’avoir touché des fonds provenant du régime libyen qui auraient pu alimenter la campagne pour la présidentielle de 2007.

Thèse de complot!

En juin 2019, lors d’une audition, Nicolas Sarkozy avait dit être «totalement innocent dans cette affaire», dénoncé un «complot», puis refusé de répondre aux questions des magistrats instructeurs, le temps de l’examen de recours visant à faire annuler l’enquête sans succès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici