De retour de France, il a été violemment assassiné à Douala

De retour de France, il a été violemment assassiné à Douala: la police recherche ses auteurs Voici les détails

• Un homme marié et père de famille sauvagement assassiné à Bonapriso• Il a été piégé par des individus armés qui lui ont fait croire qu’ils veulent louer un logement• La police judiciaire est aux trousses de ses individus

Revenu de France pour régler quelques affaires laissées en suspens au Cameroun, Charles Elimbi alias Papy Elimbi ne pourra plus repartir. Il est couché à la morgue à Douala, violemment assassiné à Bonapriso par des individus recherchés par la police.

A en croire les premières informations de l’enquête parvenues à la rédaction de Camerounweb, Papy Elimbi a été contacté par des individus qui ont prétexté vouloir louer une de ses maisons en rénovation à Bonapriso. Rapidement, ils ont proposé lui verser une avance pour l’acquisition du logement mais mais Papy a préféré les rencontrer d’abord.

Les deux camps se sont alors rencontrés. Sur le lieu du rendez-vous, Papy Elimbi va être confronté à des individus malhonnêtes qui vont pointer sur lui une arme et le ligoter. Il va être tabassé et son crâne fracturé, selon les enquêteurs. La mort s’en suivra par la suite.

Les enquêtes de la police judiciaire ont permis de faire la lumière sur les « activités louches proches des réseaux criminels dans lesquelles Papy Elimbi a oeuvré pendant des décennies.

Pour déterminer les conditions de l’assassinat de Papy Elimbi, la police a découvert que la victime, marié et père de deux enfants, était impliqué dans des activités louches, proches du crime de tout genre notamment le trafic de voitures, les règlements de compte, le proxénétisme. L’enquête est toujours en cours, la police judiciaire est à pied d’oeuvre pour coffrer les auteurs de cet assassinat sauvage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici