Présidentielle en Côte d’Ivoire: affrontements à l’université d’Abidjan

La situation politique reste très tendue en Côte d’Ivoire à moins de deux semaines de la présidentielle du 31 octobre 2020. Ce mardi, des affrontements ont éclaté à l’université de Cocody à Abidjan.

Une cinquantaine d’individus armés de gourdins et machettes ont pénétré dans le campus dans la matinée, selon le témoignage de plusieurs étudiants, qui les ont qualifiés de « loubards » ou de « microbes », mot utilisé pour les délinquants mineurs mais utilisé depuis quelques semaines par l’opposition pour désigner des « milices » qui seraient , selon elle, contrôlées par le pouvoir.

Les forces de l’ordre ont ensuite dispersé à coups de gaz lacrymogènes les fauteurs de troubles, les  échauffourées ayant débordé dans les rues avoisinantes. Selon l’AFP, les Fescistes ont notamment intercepté deux individus, qui portaient sur eux des traces de bagarres.

Ces événement surviennent au lendemain de heurts entre la police et des étudiants qui s’étaient mis en grève pour dénoncer les frais de scolarité annexes payés par les étudiants et élèves du pays. La puissante organisation syndicale a suspendu dans l’après-midi son mot d’ordre.

Lundi, des étudiants avaient incendié plusieurs véhicules et des troubles liées à la situation politique ont eu lieu dans plusieurs villes du pays. Des morts ont été annoncés dans plusieurs régions du pays alors que la campagne électorale est tendue suite à l’appel au boycott actif du processus électoral de l’opposition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici