Diocèse de Mbalmayo: Un prêtre suspendu après avoir frappé un homme du 3ème âge

L’Abbé Cyprien Amougui – Curé de la paroisse Saints Philippe et Jacques de Ndonko soupçonne le vieil homme de pratiques de sorcellerie c’est la raison pour laquelle il a pris la décision de lui infliger cette flagellation 

Les images et commentaires publiés sur les réseaux sociaux sont parvenus à son supérieur qui a pris la résolution de le suspendre jusqu’à nouvel ordre  

Dans une lettre de suspense, Joseph Marie Ndi – Okalla – Evêque du Diocèse de Mbalmayo écrit: 

“ Il est parvenu à ma connaissance la circulation dans les réseaux sociaux d’une vidéo vous mettant en scène de bastonnade publique, avec des tiges de Macabo, d’un citoyen originaire de votre paroisse. 

Vous le traitez de sorcier et l’accusez de s’être introduit clandestinement dans votre presbytère et d’y avoir introduit des choses…”.

Pour l’Evêque du Diocèse de Mbalmayo, ce n’était pas la chose à faire 

“ Quelle que soit la situation complexe autour de la victime et notamment les actes dits de sorcellerie imputées à la personne incriminée: 

Vous devez garder comme chrétien et à fortiori comme prêtre un profond respect pour toute personne créée à l’image de Dieu. Cela exclut tout abus d’autorité, l’humiliation publique ou toute identification de la personne à son délit.

C’est vous qui devez mener un combat vrai et juste contre la tendance non pastorale qui consiste à considérer, sans preuve aucune, que toutes les personnes âgées sont de potentiels ou de vrais sorciers. 

Vous n’avez pas le droit de vous rendre justice quelles que soient les circonstances et surtout de vous permettre de proférer des menaces de mort à l’endroit de quiconque.

Au nom de quoi pensez – vous être  au – dessus du respect des droits fondamentaux des citoyens qui ont, chacun, droit à une justice équitable?

Cet incident est grave. L’acte a créé un scandale et de la confusion parmi les membres du Peuple de Dieu en général et divise particulièrement les brebis que Dieu vous a confiées par ma personne…”.

Par conséquent,

“ Dans le but de rétablir la justice, d’en appeler à votre discernement et amendement et de réparer le scandale ( C 1341),

Je vous demande: 

De suspendre jusqu’à nouvel ordre, toutes fonctions d’enseignement, de sanctification et de gouvernement dans la Paroisse Saints Philippe et Jacques de Ndongko, dont je vous ai confié la charge.

Pour lieu de résidence, nous vous orientons vers un Centre spirituel Monastère pour un temps de discernement”.    

Seulement, 

Les dernières informations sur cette affaire font état de la colère des  fidèles de cette paroisse qui revendiquent le retour de leur prélat.Ils ont bruyamment manifesté pendant le week-end, barrant la route avec des morceaux de bois et montrant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: “ Ramenez notre curé, Abbé Cyprien Amougui”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici