Mvogo Bogo Rigobert Achille: A jamais dans les mémoires

Le Natif de Mbanedouma II par Elig – Mfomo sera conduit à sa dernière demeure le 6 novembre prochain dans son village natal 

Décédé le 14 Octobre dernier dans ce que les membres de sa famille ont qualifié comme “accident”, C’est le 1er Juillet dernier que Rigobert Achille a été promu au grade de Gendarme. 

Biographie 

Mvogo Bogo Rigobert Achille est né en Février 1996 à Elig – Mfomo. Il obtient son Certificat d’Etudes Primaires en 2012 à l’école publique de la même ville, C’est dans ladite localité qu’il réussit au Bepc, deux ans plus tard. 

En 2017, alors qu’il est inscrit comme élève au Lycée classique de Mfou, il prend son Probatoire et en 2019, il achève avec le cycle secondaire en prenant son Baccalauréat.   

Le jeune homme a été admis au concours de la Gendarmerie en 2019, avec une formation commune de base au Centre d’Instruction de Ngaoundal et un passage en 2021 au CAT 1 Gendarmerie au Camp Yayap. 

Programme 

S’il y’a recueillement tous les soirs au domicile de ses parents à Mbanedouma II, la levée de corps de Mvogo Bogo Rigobert Achille aura lieu à la morgue de l’hôpital militaire d’Ekounou; Le cortège va ensuite s’ébranler pour la Base Aérienne 101 de Mvan et sera suivie d’une grande veillée jusqu’à l’aube. 

Le lendemain, 5 Novembre 2021, le soldat qui a refusé de faire usage de son arme, malgré la marée humaine qui ruait vers lui, aura droit aux honneurs militaires. 

L’arrivée dans son village est prévue aux environs de 12 heures avec un arrêt à la Paroisse St Thomas D’Aquin d’Elig – Mfomo pour une messe. La suite, ce sera dans son village natal dans la soirée dans le domicile de ses parents avec une autre messe et une grande veillée. 

Samedi 6 novembre 2021, le programme prévoit, au-delà des cérémonies traditionnelles, des témoignages, des honneurs militaires, une dernière messe; Ensuite, le corps de Mvogo Bogo Rigobert Achille sera remis à la terre de ses ancêtres.  

Pour de nombreux Camerounais, tu es un héros car, à 25 ans, tu as été brutalement arraché à la vie par ceux – là même que tu es allé défendre, loin de ton Mbanedouma II natal. Aux grands hommes, la valeur n’attend point le nombre d’années. Que la terre de tes ancêtres te soit légère. Sincères condoléances à ta famille. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici