Le milliardaire sud-africain Patrice Motsepe candidat à la présidence de la CAF

Le beau-frère du président Cyril Ramaphosa connait très bien le milieu du ballon rond. C’est le propriétaire du club sud-africain Mamelodi Sundowns.

C’est désormais officiel. Patrice Motsepe, le milliardaire sud-africain, va challenger Ahmad Ahmad à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF). L’annonce a été faite par le président de la Fédération sud-africaine (SAFA) Danny Jordaan. Ainsi que le ministre des Sports, arts et culture Nathi Mthethwa. C’était ce 9 novembre 2020 à Johannesburg, lors d’une conférence de presse.

Une rencontre à laquelle  le patron du foot nigérian Amaju Pinnick et la patronne de la fédération sierra léonaise Isha Johansen ont apporté leur soutien par vidéo. Tout comme celui de l’association botswanaise Maclean Letshwiti.

Ancien premier vice-président de la CAF, Amaju Pinnick est désaccord avec le patron sortant Ahmad. Il a reconnu avoir voulu se présenter dans quatre mois. Mais le Nigérian a décidé de soutenir la candidature du propriétaire du club Mamelodi Sundowns.

Ses atouts

« Si vous avez quelqu’un avec des qualités supérieures aux vôtres, vous devez apprendre de lui et attendre votre tour. Nous allons travailler jouer et nuit à ce qu’il soit élu »,a-t-il déclaré à nos confrères de RFI.

A l’inverse du patron du foot nigérian,Isha Johansen s’est montrée plus agressive dans son intervention. Elle a attaqué implicitement le président actuel de la CAF, Ahmad, au sujet de sa victoire face au Camerounais Issa Hayatou en 2017 : « Nous sommes tous favorables au changement, bien sûr. Il y a quatre ans, on parlait d’un vent de changement. […] Nous soutenons Patrice Motsepe parce que nous n’avons pas vu ce vrai changement dont le football africain a besoin. »

En dépit des mots durs de Johansen, Danny Jordaan s’est voulu conciliant. Il a assuré avoir averti Ahmad de la candidature de Patrice Motsepe. De même, Danny Jordaan s’est efforcé à dresser un portrait élogieux de Patrice Motsepe. « Ses succès en football et en business sont bien connus, que ce soit dans notre pays, sur le continent ou partout dans le monde », a-t-il assuré.

Puis il a rappelé  que le beau-frère du président du sud-africain Cyril Ramaphosa a été distingué à plusieurs reprises par le prestigieux magazine Forbes. « Nous avons un des plus grands génies du business en tant que candidat à la CAF », lance-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici