Elections sénatoriales au Gabon : le PDG organise des primaires le 16 janvier 2021

Il s’agira pour le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) de sélectionner les candidats qui défendront ses couleurs aux prochaines élections sénatoriales.

Dans les cadre des élections sénatoriales prévues les 30 janvier et 6 février, le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) va sélectionner les candidats qui le représenteront à ces joutes électorales.

Cette sélection se fera à travers des primaires prévues le 16 janvier prochain, «simultanément sur chaque siège de sénateur, sous la coordination nationale du secrétaire général adjoint 1 en charge des élections et la supervision, par province, des secrétaires généraux chargé de l’animation politique, assistés des secrétaires provinciaux, s’ils ne sont pas candidats», a annoncé le secrétaire général adjoint en charge de la Communication, le 10 janvier à Libreville qui a d’ailleurs  dévoilé certaines indications relatives à ces primaires.

Les conseillers locaux à la manette

Dans sa déclaration, Estelle Flore Angangou a donné certaines indications relatives à ces primaires. «Le collège électoral pour les primaires, par siège de sénateur, est constitué par l’ensemble des conseillers élus locaux du PDG dans ledit siège (…). Les sièges de sénateurs pris en compte, dans le cadre de ces primaires, sont déterminés par le nouveau découpage électoral», a-t-elle indiqué.

S’agissant des candidatures aux primaires, le secrétaire général adjoint en charge de la Communication a précisé qu’elles s’expriment librement. «Elles sont enregistrées parmi les conseillers locaux élus, à jour de leurs cotisations, à la date des primaires. Les candidats sont tenus de déposer leurs candidatures au siège du parti », a précisé Estelle Flore Angangou.

Des pièces à fournir

Pour chacun des candidat, le dossier sera composé d’une copie de la pièce d’identité ; une copie de l’acte de naissance ou jugement supplétif ; une photo d’identité en noir et blanc ; un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois mois ; un logo PDG et une déclaration de candidature délivrée par le parti ; une déclaration sur l’honneur délivrée par le Centre gabonais des élections (CGE) ; les nom et prénom du suppléant qui doit être d’un conseil local distinct de celui du candidat titulaire ; le dossier de candidature du suppléant constitué des mêmes pièces.

«Le nombre de candidats devant être sélectionnés par siège de sénateur, au terme des élections primaires, par vote à bulletin secret ou uninominal, est de trois au maximum, classés par ordre décroissant des votes», a précisé Estelle Flore Angangou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici