Le Gabon va augmenter ses exportations de pétrole

Cette hausse des exportations de pétrole brut intervient dans un contexte de reprise d’une demande fragile, nécessitant la «prudence» face aux incertitudes sur la demande mondiale de pétrole. Elle se caractérisera par une hausse de 10% du Rabi Blend, qui passera à 68.000 barils par jour le mois prochain par rapport à ce mois-ci, pour deux cargaisons. Assala Energy, soutenue par le capital-investissement, commercialisera les deux cargaisons, dont le chargement est prévu du 5 au 6 février et du 22 au 23 février.

Les chargements de Rabi Light, Oguendjo et Mandji augmenteront légèrement à 34.000 barils par jour chaque mois prochain. L’indépendant franco-britannique Perenco a clôturé le 6 janvier un appel d’offres pour vendre une cargaison de Mandji du 27 au 28 février, mais les détails n’ont pas encore émergé. Gabon Oil Company commercialisera les cargaisons de Rabi Light et Oguendjo du mois prochain., Les exportations restantes de février comprendront une cargaison d’Etame et de Dussafu, pour un total de 17 000 barils par jour et 23 000 barils par jour, respectivement.

Le marché pétrolier poursuit peu à peu son rééquilibrage, grâce à une remontée de la demande mondiale de brut à hauteur de 94,7 Mb/j au dernier trimestre 2020 (contre environ 100 Mb/j en 2019). Au dernier trimestre 2020, l’offre mondiale de pétrole brut était estimée à près de 91,9 millions de barils par jour (Mb/j), dont plus de la moitié provenait des producteurs de l’Opep (Opep et 10 autres producteurs au premier rang desquels la Russie), selon les dernières données disponibles relayées par IFP Énergies nouvelles.

Le Financier d’Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici