La SIC veut expulser 452 occupants des logements sociaux pour insolvabilité et facilité l’accès aux ménages à faibles revenus

La société immobilière du Cameroun (Sic) élabore une stratégie nationale qui facilitera l’accès aux logements sociaux, des ménages à faibles revenus. Elle envisage dans le même temps, promouvoir la formation et la sensibilisation des Collectivités territoriales décentralisées en techniques d’urbanisme, de conception et de réalisation des projets immobiliers et de gestion du patrimoine bâti. 

Logement social (c) Droits réservés

Dans un communiqué, le directeur général de cette structure, Ahmadou Sardaouna indique en substance qu’il envisage de faire retourner la SIC à une gestion orthodoxe de son patrimoine immobilier. Sous ce rapport, le DG a pris la résolution depuis peu, de lancer la procédure d’expulsion de 452 occupants de ses logements pour insolvabilité.

« Il est porté à l’attention des locataires insolvables de toutes les cités SIC du Cameroun (…) que, compte tenu du non-paiement de leurs charges locatives, le contrat qui les lie à la SIC est déjà résilié de plein droit conformément à l’article 5 du contrat de bail », écrit-il non sans prié « chacun en ce qui le concerne, de libérer tant de corps que des biens et de tous occupants de leur chef, dans un délai d’un mois à compter de la date de signature du présent communiqué, lesdits logements qu’ils occupent désormais sans titre ».

Rappelons qu’au terme des travaux de la session du Conseil d’Administration de la Société immobilière du Cameroun présidés par le ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès le 5 janvier 2021, avait été voté le budget de cette structurepour le compte de l’année 2021. Il est estimé à 18,613 milliards FCFA dont 71 % seront consacrés à l’investissement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici