60 camerounais rapatriés des Etats-Unis

Gervais Edmond Bindzi-Edzimbi, ministre plénipotentiaire, l’a signifié aux autorités du ministère camerounais des Relations extérieures, antenne protocolaire et consulaire de Douala, dans un communiqué signé le 29 janvier 2021.

Un contingent de 60 ressortissants camerounais présumés en situation irrégulière aux Etats-Unis d’Amérique seront rapatriés vers le Cameroun, le jeudi 04 février 2021. C’est ce que renseigne le document signé le 29 janvier par Gervais Edmond Bindzi-Edzimbi, ministre plénipotentiaire.

Ce dernier rappelle aux autorités camerounaises, notamment au directeur de l’aéroport international de Douala que lesdits compatriotes arrivent à l’aéroport international de Douala par un vol spécial de type Boeing 767-200 de la compagnie Omni Ait international à 13h45min.

L’opération d’accueil sera comme d’usage encadrée par plusieurs administrations dont le ministère des relations extérieures. Eu égard au contexte sociopolitique, sécuritaire et sanitaire que traverse le Cameroun, ces Camerounais rapatriés seront soumis aux tests de covid-19 afin d’éviter tous risques.

Collaboration entre les deux pays

C’est une collaboration entre les autorités camerounaises et américaines qui a permis ce rapatriement. Malheureusement, le communiqué ne donne pas plus ample informations sur  le nombre de femmes et hommes concernés par ce rapatriement. Certes sait-on, il ne s’agit pas des Camerounais bloqués au Etats-Unis d’Amérique du fait de la crise sanitaire, mais des clandestins.

Un énième rapatriement

En octobre 2020, une cinquantaine de Camerounais ont été expulsés. Originaires des zones anglophones en proie à la crise, ces Camerounais avaient émigré clandestinement aux Etats-Unis où ils espéraient obtenir l’exil politique. Ces derniers dont 12 femmes étaient entrés illégalement aux USA en passant par le Guatemala, et le Mexique. Ils avaient été interpellés dans l’Etat du Texas, dans le Sud des Etats-Unis et mis dans un avion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici