C’est du moins l’une des principales informations contenue dans le communiqué signé ce lundi, par Manaouda Malachie – ministre de la Santé Publique.

Dans le document, le membre du Gouvernement précise que ce numéro est disponible de 08h à 18h pour toute information, mais aussi pour toute dénonciation éventuelle car : « Ce numéro Vert est dorénavant disponible au sein du Département ministériel dont il a la charge. Il invite par conséquent les usagers, ainsi que les personnels de santé victimes ou témoins d’abus dans les formations sanitaires à la composer gratuitement… ».   

Une décision qui arrive au bon moment

Et qui est accueillie avec beaucoup de soulagement par les Populations de Yaoundé. Si certains voient dans le geste de Manaouda Malachie, la volonté d’assainir les comportements au sein des hôpitaux, car, laissent – ils entendre : « L’arnaque y a fait son lit », d’autres restent sceptiques sur l’applicabilité d’une telle décision, car, de leur point de vue, « le mal est profond et pour de nombreuses raisons ».

Claude Ngué Libock – Enseignant : « Si cela est avéré, cela ne peut qu’être une très bonne nouvelle. Depuis des années, on n’a eu de cesse de se plaindre de l’attitude des infirmières, sages femmes mais aussi des médecins qui ont installé le clientélisme au sein des institutions sanitaires. Aucun hôpital n’est mieux qu’un autre et quelque soit la ville, la contrée, le village dans lequel vous vous trouvez, c’est le même sale comportement. Vivement que tout cela  change… ».   

Dorcass Nemgouth – Commerçante : « Ah, vous savez, les bonnes décisions sont toujours prises dans notre pays mais alors, l’application est une autre paire de manches. Vous croyez qu’une personne qui a un malade grave va s’arrêter là pour appeler un numéro qui en plus ne fonctionne que dans la journée pour dénoncer ? Au risque de perdre son parent ? C’est une bonne chose mais vraiment, je reste sceptique… ».

Nana Jean Vincent – Entrepreneur : « On ne peut que féliciter le ministre de la Santé Publique. Il fait montre d’une réelle volonté de changer les choses depuis son arrivée. Toutefois, la pandémie de la  Covid-19 a fait ressortir le clientélisme et la corruption qui ont courre dans les hôpitaux, les Centres de Santé, etc. Un médecin qui a une clientèle privée ne va pas perdre son temps et se préoccuper de votre malade alors que pour le même mal, certains sont prêts à débourser dix fois plus dans les cliniques privées, propriétés des médecins…

La vente des médicaments dans les hôpitaux, allez – vous refuser d’acheter les remèdes prescrits pour votre parent malade, alors qu’on vous fait part de l’urgence pour le sauver ?

Comment saurez – vous qu’il ne s’agit que d’une grosse arnaque mise en place afin de contenter toutes les parties prenantes d’un vaste circuit de vente de médicaments ? En dénonçant, qu’allez – vous dire si vous n’avez point de connaissance dans le domaine ? ’

Nous pouvons étaler toutes ces mauvaises pratiques qui existent dans les hôpitaux et y passer des journées entières. Mais comme je l’ai souligné plus haut, nous encourageons le ministre dans sa volonté d’assainir, cependant, le mal est profond ».  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici