Commerce transfrontalier : le corridor Douala-Bangui officiellement ouvert

Le ministre camerounais des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibéhé et Arnaud Djoubaye Abazene,, ministre centrafricain des Transports et de l’Aviation civile en ont décidé ainsi au terme d’une série de concertation à Yaoundé.

Les transporteurs camerounais peuvent enfin reprendre la route qui mène en République centrafricaine. Ce sont là, les assurances du ministre centrafricain des Transports, et de l’Aviation civile, Arnaud Djoubaye Abazene au gouvernement camerounais, représenté par le ministre des Transports Jean Ernest Massena Ngalle Bibéhé.
C’était à l’occasion d’une séance de travail tenue lundi dernier à Yaoundé en présence des administrations sectorielles à savoir : la douane, la sûreté nationale, ainsi que les associations des camionneurs.

Période trouble

En effet, la RCA a connu une période trouble en 2020 du fait des attaques des groupes armés. Situation qui, d’après Arnaud Djoubaye Abazene, a grippé le secteur des transports internationaux et partant, l’économie du pays.

« Nous voulons rassurer les autorités des dispositions sécuritaires renforcées notamment sur le tronçon Garoua-Boulaï-Bangui, avec l’appui de la Minusca. Et encourager les transporteurs à la reprise du trafic ».
Les deux parties ont donc examiné des points tels que les dispositions sécuritaires prises par la RCA pour sécuriser le corridor, la fluidité du trafic. Ainsi que la suspension de la pose des Gps aux frais de stationnement et aux frais de location des conteneurs.

Sécurisation du corridor

Arnaud Djoubaye Abazene a annoncé qu’en plus d’avoir mis les assaillants hors d’état de nuire dans le pays grâce aux forces armées ainsi qu’aux troupes de la Minusca et de la Russie, la RCA a sécurisé le corridor Garoua-Boulaï.
Il est donc désormais prévu que les transporteurs voyagent en convoi, encadrés par toutes les forces de sécurité présentes en RCA, pour acheminer les chargements à destination.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici