L'homme qui possède des superanticorps contre le coronavirus

L’écrivain américain John Hollis, 54 ans, a cru qu’il allait contracter le COVID-19 lorsqu’un ami avec qui il partageait une maison a été infecté et est tombé gravement malade en avril 2020.

« C’était deux semaines où j’avais très peur », dit John Hollis. « Pendant deux semaines, j’ai attendu que la maladie me frappe, mais ça n’est jamais arrivé ».

Hollis pensait simplement qu’il avait eu de la chance de ne pas contracter la maladie.

Mais en juillet 2020, de manière tout à fait fortuite, Hollis a mentionné cette cohabitation avec une personne très malade lors d’une conversation avec le docteur Lance Liotta, professeur à l’université George Mason, aux États-Unis, où Hollis travaille sur dans la communication.

M. Liotta, qui mène des recherches sur les moyens de combattre le coronavirus, a invité M. Hollis à se porter volontaire pour participer à une étude scientifique sur le virus en cours de développement à l’université.

Hollis a ainsi découvert que non seulement il avait contracté le COVID-19, mais que son corps possédait des superanticorps qui l’immunisaient de manière permanente contre la maladie, c’est-à-dire que les virus pénétraient dans son corps, mais ne pouvaient pas infecter ses cellules et le rendre malade.

« Cela a été l’une des expériences les plus surréalistes de ma vie », reconnaît Hollis. …suite de l’article sur BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici