Alors que l’ancien lamido de Garoua a eu droit à des obsèques officielles ainsi qu’à un enterrement digne de ce nom dans sa ville d’origine, certaines informations font état de ce que le gouvernement camerounais aurait escamoté la véritable origine de sa mort.

Halim Garga Hayatou (c) Droits réservés

Alim Garga Hayatou serait décédé des suites de Covid-19. La nouvelle de sa disparition, confirmée par le Premier ministre Joseph Dion Nguté le 5 avril 2021 indiquait plutôt que le frère cadet d’Issa Hayatou a été emporté par une maladie sans aucune autre précision. Selon des sources concordantes, Alim Garga Hayatou n’a pas succombé à une maladie ordinaire. Un personnel de santé approché par nos confrères de Cameroonvoice a regretté de manière subliminale un autre ravage de la pandémie de l’heure. « Encore une perte importante pour notre pays…Cette deuxième vague de contaminations est dramatique. Allez en paix Majesté. Nous ne devons pas blaguer avec les mesures barrières.», aurait-t-il lancé.

Le pouvoir central s’emploie-t-il à voiler certaines pertes liées au Coronavirus ?  La question vaut son pesant d’or. L’illustre disparu faut-il le rappeler, n’était pas moins Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Santé publique en charge de la lutte contre les épidémies et des pandémies. Tout comme dans son cas, le flou avait été récemment entretenu autour de la mort du Dr Evrard Nguidjoe, le 30 mars 2021, alors qu’il se rendait au site d’Orca. Ce dernier était le Chef de département de Pharmacotoxicologie et pharmacocinétique de la Faculté de médecine et des sciences biomédicales (Fmsb) de l’université de Yaoundé I.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici