Cameroun : Décès de l’ancien directeur général de la CRTV, le professeur Gervais Mendo Ze

Le décès de l’ancien directeur général de la CRTV est survenu ce vendredi 9 avril 2021 à l’hôpital Jourdain.

Selon les rapports, le fondateur de la chorale « La Voix du cénacle » est décédé des suites d’une longue maladie.

Le professeur Mendo Ze avait récemment quitté la prison de Kondengui à Yaoundé où il purgeait une peine pour détournement de fonds alors qu’il était à la tête des médias d’État, CRTV, entre autres, pour recevoir des soins médicaux appropriés.

De nombreuses rumeurs autour d’une grâce présidentielle avait circulait alors que son état de santé s’aggravait. Hélas le professeur ne bénéficiera jamais de celle-ci.

Né le 25 décembre 1944 à Nkongmekak, Gervais Mendo Ze était agrégé de linguistique et de stylistique française. Il avait intégré le corps enseignant de la faculté des lettres de Yaoundé en 1974 alors qu’il n’avait pas 30 ans. Il a obtenu par la suite, en 1984 un doctorat d’Etat à Bordeaux.

Il est réalisateur et professeur d’université. Directeur Général de la Cameroon Radio and Television (CRTV) pendant dix-sept ans, de 1988 à 2005, Gervais Mendo Ze a été ministre délégué au ministère de la Communication de 2004 à 2007.

Le professeur a notamment réalisé plusieurs ouvrage parmis lesquels : « Guide méthodologique de la recherche en Lettres« , « Du discours argumentatif au commentaire stylistique« , « ETHNOSYLISTIQUE: une approche néo-structurale« , etc.

Dans le cadre de l’opération Épervier, il est placé sous mandat de détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé depuis 12 novembre 2014 après avoir été limogé du cabinet. En début 2021, son état de santé s’est détérioré.

Mendo Ze a été poursuivi pour plusieurs affaires dont des indemnités de transport frauduleuses s’élevant à hauteur 39 millions de FCFA et l’argent de la taxe audiovisuelle.

La justice lui a également reproché un détournement de 360 ​​millions de FCFA, constituant une partie de ses frais de fonctionnement du média d’Etat, la CRTV.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici