Crise anglophone : deux policiers blessés dans une attaque d’un commissariat à Buea

L’opération a été menée par des hommes armés le 14 juin 2021.

L’offensive a été menée par la milice des Fako Action Force, l’un des groupes séparatistes actifs dans la région. D’après des sources concordantes, ces hommes armés ont attaqué le commissariat du 3e arrondissement à Muea, dans la ville de Buea, région du Sud-Ouest. Ils ont blessé deux policiers.

Après le commissariat, a-t-on appris, d’autres attaques ont été menées le même jour dans la localité. Pas de pertes humaines signalées mais un taxi incendié au terme de violents accrochages entre forces de défense et de sécurité et séparatistes.

Depuis plusieurs semaines, les attaques contre l’armée se multiplient dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Dans le Nord-Ouest, les groupes sécessionnistes usent de plus en plus d’engins explosifs improvisés pour mener leurs attaques. Des patrouilles de l’armée ont ainsi été piégées par des mines artisanales posées sur les routes.

Début juin, au moins quatre attaques de ce type sont enregistrées à Nkum, Kumbo et Kishong dans le département du Bui, région du Nord-Ouest. Pour mettre fin cela, l’armée a mené une opération de plusieurs jours dans ce département afin de traquer les auteurs de ces attaques.

Depuis le début de la crise anglophone il y a près de cinq ans, des combattants sécessionnistes mènent une guerre contre les forces de défense et de sécurité pour l’instauration de l’Etat fantoche d’Ambazonie. Selon les Organisations non gouvernementales et les agences de l’ONU, le conflit a fait en quatre ans plus de 3000 morts et près d’un millions de déplacés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici