Cet argent devra permettre à la relance de l’activité économique, fragilisée par le Covid-19.

Le président de la République Paul Biya, vient de signer un décret habilitant le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey, à signer un accord de crédit d’un montant de 54,1 milliards FCFA avec l’Association internationale de développement (IDA), l’un des guichets de la Banque mondiale, a appris lebledparle.com de l’Agence Ecofin.

Selon le texte présidentiel cité par notre confrère, cet emprunt servira « au financement de la troisième opération d’appui aux politiques de développement au Cameroun », peut-on lire.

Ce nouvel emprunt va contribuer à augmenter la dette du Cameroun auprès de la Banque mondiale, bailleur de fonds qui est déjà le plus gros pourvoyeur de financements au Cameroun, au niveau multilatéral.

En effet, selon la Caisse autonome d’amortissement (CAA), le gérant de la dette publique du pays, l’encours global de la dette extérieure du Cameroun à fin mars 2021 « se compose principalement de 37,5% de dette contractée auprès des guichets IDA et BIRD de la Banque mondiale [contre 30% de dette contractée auprès de la BAD, Ndlr], soit 1 054,9 milliards FCFA ».

Rappelons qu’au moment où le pays a grand besoin de financements et enchaîne des accords de prêts, plusieurs milliards de francs CFA pourtant dûment mis à la disposition du Cameroun tardent généralement à être décaissés, alors que pour plusieurs de ces crédits, les intérêts commencent généralement à courir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici